Les étapes de la démarche

La démarche de Breizh COP va s’étendre sur plusieurs années.

 

En 2017, de nombreux rendez-vous de concertation avec les acteurs du territoire ont eu lieu (Carrefours des transitions et territoires, forum des mobilités, groupes de travail techniques…). L’ensemble de ces travaux a abouti à un document d’orientations, soumis aujourd’hui à la concertation.

En 2018, les citoyens, entreprises, associations, partenaires, institutions, etc. sont amenés à s’exprimer sur les valeurs, les règles du jeu, les orientations et les objectifs de la Breizh COP, au moyen de nombreux dispositifs :

  • L’Atelier breton, outil en ligne permettant à chaque Breton.ne.s de s’exprimer sur le document d’orientations soumis à la concertation ;
  • Un kit de concertation mis à disposition de tous les acteurs souhaitant participer activement à la concertation sur la Breizh COP ;
  • Des réunions régulières d’un panel citoyen;
  • Des ateliers d’acteurs avant l’été pour co-construire les objectifs de la démarche, puis seconde série à l’automne pour définir les règles et engagements ;
  • « Strategiezh » un outil innovant de débat public et d’animation d’ateliers citoyens sur le projet de territoire Breizh COP
  • Un serious game « Opération Breizh COP » pour s’approprier les enjeux du développement durable et explorer les futurs possibles de la Bretagne

De nombreuses instances régionales rendront également leur avis sur ces éléments : les conférences thématiques régionales, la Conférence territoriale de l’action publique (CTAP), le Conseil régional des jeunes (CRJ), le Conseil économique, social et environnemental régional (CESER). Les acteurs du territoire seront invités à prendre des engagements afin d’accélérer la transition durable de la Bretagne.

L’année 2019 sera marquée par un grand événement citoyen régional, afin de finaliser le projet, ses moyens d’action, et les engagements des acteurs bretons. Le projet de schéma sera arrêté, et l’enquête publique sera lancée. A la suite de cette phase de concertation et d’évaluation réglementaire, la version finale du projet sera soumise au vote des élus régionaux, en vue d’une entrée en vigueur dès 2020.